Notre site internet est en cours de construction !

JU MO

De l’idée …

Alors même que chacun de nous avons été enfant un jour, leur monde nous fascine. Certains développent un langage encore plus mystérieux qu’inaccessible pour leur entourage : celui des jumeaux *!

De la conception à la naissance, puis à l’âge adulte, les jumeaux doivent passer par plusieurs stades critiques de développement.
Des dangers et des complications les guettent.

Alors comment de si petits individus en devenir commencent si tôt à interagir l’un avec l’autre?

Inspirés par le très célèbre Psychologue Français René Zazzo (Paris 1910-1995) et ses travaux sur le développement des jumeaux et leur intelligence, nous avons voulu ouvrir une porte artistique sur la beauté et la richesse qui réside au sein de cette univers unique et secret.

Notre projet théâtral a pour vocation de raconter le processus de développement de la communication hors norme et indestructible de ces frères et soeurs exceptionnels.

… au projet :

S’inscrivant dans la lignée du spectacle vivant, le projet « JU MO » se veut unique en son genre, tant dans sa forme que dans son fond.

Il est le fruit de nombreuses années d’experience dans le métissage de l’art chorégraphique, théatral et musical, et s’intègre parfaitement dans la démarche artistique de la compagnie DMTF.

Pensé, comme une véritable partition sonore et visuelle pour deux interprètes, ce projet scénique a pour dessin d’entraîner le spectateur dans l’univers mystérieux et poétique des jumeaux. Par son approche interactive et entraînante, il a pour vocation d’éveiller l’imaginaire et la conscience des enfants.

JU et MO sont les deux personnages scéniques du spectacle. Ensemble et tour à tour, ils vont découvrir avec émerveillement l’élément aquatique du ventre de leur mère puis l’élément aérien qu’ils respirent.

Très vite, ils vont développer leur propre moyen de communiquer. De cette interaction naîtra des circonstances qui rythmeront le spectacle.

Avec le couple des jumeaux, le spectateur aborde artistiquement la signification du « duo », du « couple », de sa « ressemblance », mais aussi de « l’autre », de sa « singularité » et de ses « différences ». La magie s’opérant dans la communication entre ces deux êtres : JU et MO grandissent parce qu’ils sont capables de communiquer, parce que communiquer c’est aussi écouter, parler, écrire et lire, observer et ressentir, créer et aimer.

Le spectacle offre aux parents, éducateurs, professeurs, une façon divertissante et féérique d’éveiller l’enfant et d’aborder avec lui l’importance de la communication dans la vie.

* Ici nous parlerons des jumeaux monozygotes plus communément appélés les «vrais jumeaux» car ils proviennent de la division d’un même oeuf fécondé au départ. Seuls 8 % des jumeaux sont monozygotes.

« À l’origine, les être humains étaient double. Ils avaient quatre mains, quatre jambes et deux visages. Ce qui leur conférait une très grande force et une prétention démesurée, de sorte qu’un jour ils se lancèrent à l’assaut du ciel.

Alors Zeus coupa en deux chacun de ces insolents comme on coupe un oeuf avec un crin. Depuis cette mésaventure chacun de nous est à la recherche de sa moitié. »

Aristophane (v. 445-390)

Célèbre poète comique athénien

L’ambiance

Avec ce projet, nous avons voulu parler de langage autrement, en privilégiant l’ambiance sonore.
Les interprètes sont alors au centre d’un système interactif, musical et visuel, devenant ainsi de véritables vecteurs de perception et de compréhension.

L’univers sonore

En tant qu’élément central de la création, le langage prend forme via le son et ses notes.

L’univers sonore se déploie de façon différente et complémentaire :

– La partition de JU et MO : Grâce aux capteurs situés sur leurs costumes, JU et MO jouent sur scène, un véritable langage de partitions musicales.

– Les ambiances sonores : Le dialogue musical de JU et MO est enrichi par les differentes ambiances sonores qui ponctuent l’aspect dramaturgique des scènes.
Cette complicité ludique sera la base de l’univers sonore.

L’univers visuel

– Les costumes et les masques :
Les masques sont construits sur une base neutre, et finalisés pour exprimer, à la fois, la joie et la mélancolie.
Ils reflètent les états d’âme de JU et MO, ainsi que leur ressemblance.

Les costumes sont pensés pour mettre en valeur le jeu d’acteur et faciliter le mouvement.
Ils utilisent donc des couleurs chatoyantes et des matières souples.

Véritables instruments de musique, ils sont équipés de capteurs son, incrustés à la matière.

La vidéo :
La vidéo projette le spectateur dans le monde virtuel et évolutif de JU et MO, où la vidéo est utilisée comme une matière et non seulement comme un joli habillage.
L’esthétique est en relation directe avec leur univers.

L’implantation de plusieurs projecteurs vidéo immerge le plateau et le spectateur dans un bain de lumières et d’images en mouvement.

Une banque d’images et la prise en directe d’une caméra vidéo sont mixées et projetées. Le procédé provoque la mise en abîme des images, et d’effets lumineux éphémères et souligne ainsi l’univers singulier, changeant et fragile de JU et MO.

La lumière :
Les atmosphères créées sont possibles grâce à un savant dosage entre la vidéo et l’éclairage.
Les jeux de lumière métamorphosent le plateau et module l’espace, qui combiné à la vidéo, dévoile un lieu subjuguant et magique.

Les techniques employées sont les couloirs de lumière (théâtre d’objet) ainsi que le cyclo de fond et les rideaux de lumière.

Le décor :
L’espace de jeu se module et s’anime grâce à l’utilisation de panneaux mobiles, qui fonctionnent comme des coulisses.
Immaculés, ces panneaux deviennent aussi des écrans vidéo, support de l’univers virtuel.

Des accessoires de multiples matières (papier, tissus, plastique, etc.) composent des éléments de jeu, très présent.

Galerie Photos